Destinations

Les informations du monde à vos pieds

Atenas_Plaka
3 septembre 2018

À la découverte des restaurants d’Athènes : le quartier de Plaka

La ville d’Athènes ne se distingue pas uniquement par les vestiges historiques présents dans chaque recoin, mais également par la vaste variété gastronomique que cumulent ses centaines de restaurants, en long et large de toute la ville. Et si faire travailler ses jambes est une condition indispensable pour découvrir Athènes, faire travailles ses papilles l’est également, au rythme de la moussaka et des gyros typiques d’Athènes.

Non seulement la cuisine grecque compte plus de 4000 ans d’histoire méditerranéenne, mais elle a également été influencée par de nombreuses cultures, au fils de ces années, des deux versants, autant occidental qu’oriental. Et c’est précisément cette double influence qui est à l’origine de l’importante variété de saveurs et de textures que vous pourrez déguster dans la gastronomie grecque en général et dans celle de la ville d’Athènes, en particulier.

Si vous souhaitez savourer la cuisine grecque dans toute son essence, un point essentiel de la référence gastronomique sera le quartier de Plaka (également connu sous le nom de Quartier des Dieux, en raison de sa proximité de l’Acropole). Le quartier de Plaka est l’un des meilleurs secteurs de la ville pour déguster la gastronomie grecque, sur l’une de ses nombreuses terrasses, qui vous permettra de vous imprégner du paysage urbain athénien en quelques instants.

Concernant les plats les plus typiques de la gastronomie grecque, soulignons-en deux : la moussaka et le gyros. La moussaka pourrait être comparée à des lasagnes élaborées à partir de viande d’agneau hachée, aubergines et tomates. À son tour, le gyros est le plat parfait à manger sur le pouce, très semblable au kebab que vous connaissez certainement : un pain pita farci de viande grillée, accompagnée de tomates et d’oignons et arrosée de sauces épicées.

Tant les prix que les horaires de déjeuner et de dîner sont très semblables aux espagnols, vous n’aurez donc aucun problème pour vous adapter aux horaires de repas. En revanche, préparez-vous à un déluge de rabatteurs (les chargés de relations publiques des propres restaurants), qui se chargeront par tous les moyens de vous convaincre à entrer dans leur établissement (quel dilemme !).

  Photo | Nikos Karakasidis  
Sans commentaires

Poste un commentaire

captcha

Soumettre