Destinations

Les informations du monde à vos pieds

Alhambra, Granada
29 novembre 2018

L’enchantement grenadin du « Paseo de los Tristes »

On dit que l’enchantement que l’on ressent dans le « Paseo de los Tristes » est tel que l’on souhaite consacrer toute une matinée à une visite que l’on pourrait faire en une heure. Le temps semble s’être arrêté dans ce point magique au cœur de la ville de Grenade, l’un des creusets les plus actifs et fréquentés de toute la ville au cours des XVIº et XIXº siècles, qui est à présent l’endroit parfait où se laisser émerveiller par l’histoire de tout ce qui l’entoure.

Le « Paseo de los Tristes » est pour beaucoup de gens la rue la plus belle au monde, avec sa promenade pavée située sous l’impressionnante muraille qui encercle l’Alhambra et le complexe historique dont il fait partie siècle après siècle. Que ce soit pour le fleuve Darro qui borde la promenade, pour le spectacle de l’architecture grenadine ou la multitude de bars et de restaurants où savourer des tapas célèbres dans tout le pays (ce n’est pas sans raison que l’on dit que si vous mangez une seule tapa à Grenade, vous aurez bien mangé), l’endroit vaut vraiment le détour.

Que son triste nom ne vous empêche pas de vous attabler pour l’apéritif à l’une des nombreuses terrasses où vous pourrez savourer la vie. Le « Paseo de los Tristes » (dans la continuité de la Carrera del Darro) doit précisément son nom aux cortèges funèbres qui traversaient cette rue pour atteindre le cimetière, où la majorité du cortège faisait ses adieux aux défunts. Par ailleurs, tout n’est que beauté et émerveillement dans ce havre de paix coloré au sein de la ville de Grenade.

Le « Paseo de los Tristes » est l’endroit idéal pour faire une pause en milieu de matinée, pour se rafraîchir au rythme d’une bière local, grignoter un morceau et poursuivre une promenade de rêve vers l’Albaicín et le Sacromonte (ce dernier étant célèbre pour ses grottes anciennes), des quartiers sacrés Patrimoine de l’Humanité et dont la visite est également immanquable à Grenade.

Photo | David van der Mark

Sans commentaires

Poste un commentaire

captcha

Soumettre