Destinations

Les informations du monde à vos pieds

Sanctuary in honor of the dead in vibrant colors, with shades of yellow and blue, to celebrate the day of the dead in Mexico. Perhaps the most serious emblem of the holiday is the Offrenda, an altar honoring the dead. Offrendas are most often created in honor of one’s ancestors or loved ones, and contain a number of traditional elements, many drawn from indigenous Mexican traditions: Crosses and other religious emblems, including statuettes of saints. Water, sacred to indigenous pre-Columbian cultures, and a symbol of baptism and new life in the Catholic church. Salt, a preservative and purifying agent. Copal, a native incense used by the Aztecs. Candles, whose light guides the dead. Flowers, particularly the Cempazúchitl, or flower of the dead- the marigold, sacred to Mictlantecuhtli, the Aztec god of the dead, they guide the spirits to their altars using their vibrant colors and scent, they also represent the fragility of life.
1 novembre 2018

Un post revenant : Le Mexique et le Jour des Morts

Avez-vous déjà réfléchi à ce que vous allez faire pour Halloween ? Savez-vous comment cette fête est-elle célébrée au Mexique ? Voulez-vous découvrir les curiosités d’une fête empreinte de symboles ?

Le « Día de Los Muertos » (Le Jour des Morts) est une cérémonie qui débute l’après-midi du 31 octobre et qui est célébrée dans tout le pays, notamment le 1er et 2 novembre. Cela n’a rien de lugubre, bien au contraire, c’est fascinant ! Le Mexique est inondé d’éclatants autels colorés et baigné d’illuminations, une seule fois par an. Vous serez surpris par le « pan de muertos » (le pain des morts) : préparé à cette époque, ses formes de crânes ou d’os sont étonnantes et ne manquent pas dans les offrandes.

Des centaines de personnes se rendent dans les panthéons ces jours-là et les près de deux millions de kilomètres carrés de superficie que compte le pays sont envahis par des personnages propres à la fête. L’un des plus célèbres est La Catrina, qui représente, avec son étole de plumes et son squelette pour visage, « Sa Majesté La Mort ». Ce personnage est né de l’imagination du célèbre graveur mexicain José Guadalupe Posada et est aujourd’hui l’image mexicaine de la mort, particulièrement célèbre dans la ville d’Aguascalientes où, d’une part, un monument a été érigé en son honneur à l’entrée de la ville et, d’autre part, elle est l’héroïne de la Feria de las calaveras (La fête des squelettes).

Voyagez avec Iberia Joven au Mexique et prenez part à l’une des fêtes des morts les plus particulières au monde. Voici une bonne excuse pour organiser un voyage entre amis au Mexique, en le faisant coïncider avec une grande fête empreinte de mysticisme, de magie et de tradition. Souvenez-vous que les cérémonies les plus populaires sont celles des villages du lac de Pátzcuaro, à Michoacán, et celles de Mixquic, au sud de la ville de Mexico. Cependant, sans quitter la ville de Mexico, le quartier de Coyoacán - un recoin de la capitale déjà en soi artistique, coloré et festif- est l’un de ceux qui célèbre le Jour des Morts d’une manière plus particulière.

 

Pourquoi voudrais-je des pieds puisque j’ai des ailes pour voler ? Voilà ! Et s’il vous reste du temps, n’hésitez pas à vous promener dans quelques-uns des quartiers les plus attrayants de la capitale.

Photo | Rulo Luna Ramos

Sans commentaires

Poste un commentaire

captcha

Soumettre